#filière#bambou#Ile de La Réunion#ressources#biosourcé#économie circulaire#changement climatique#autonomie

« Si les enfants plantent du bambou maintenant, dans 8 ans il auront du bois prêt à l’emploi, et ils auront du bois pour le reste de leur vie pour construire tout ce dont il auront besoin ».

John Hardi. Ibuku

L’Asper est le cousin du Dendrocalamus Giganteus (Salazie., Ilet à bourse…). Il poussera très bien sur les mi pentes de La Réunion entre 400 et 1000m d’altitude. Il pousse en touffe, il est non traçant. Les pousses sont excellentes à la consommation. Les cannes sont parmi les meilleurs du monde pour la construction. Et aussi…. Captation carbone. Restauration des sols. Anti érosion. Feuillage à usages multiples. Bamboo énergie…

La bambusaie du Guillaume, fabuleuse ressource en génétique bambou produit annuellement des cannes de construction d’Asper, et propose une nurserie complète de diverses espèces. Intégrez la production de pousses et de cannes de bambous dans l’écodesign agricole et urbain, plantons à La Réunion, pour de multiples usages, et une ressource financière annuelle intéressante.

“La terre réunionnaise est parmi les meilleures du monde pour le bambou”. Alexandre PERRUSSOT, Ingénieur botaniste, propriétaire et exploitant de la Bambusaie du Guillaume à l’Ile de La Réunion.

Comptez environ 50 m² par touffe, si possible accessibles en bords de champs ou de chemin. A planter entre octobre et décembre. Comptez 5 à 7 années pour atteindre la maturité et organiser une récolte annuelle régulière. (Coupe des cannes matures en hiver en lune descendante). Des plants et des conseils techniques disponible à La Bambusaie du Guillaume.

Plantez du bambou de qualité sur notre île, soutenir le développement de la filière, une économie potentielle dynamique et locale, matériaux biosourcés pour notre Ile, et à l’export.

“BAMBOO, WE ❤️U”


0 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

#filière#bambou#Ile de La Réunion#ressources#biosourcé#économie circulaire#changement climatique#autonomie